Changer le prénom...ou pas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le droit

Message  nadette le Mar 21 Nov - 13:49

bonjour nana,
la question n'est pas, a-t-on le droit ou pas de changer le prénom, mais "faut-il le changer et pourquoi ?". Bien sûr que la loi sur l'adoption permet de changer le prénom et même le reste, mais sur le débat qui nous préoccupe, je ne pense pas qu'on parlait de ça. je réponds sur l'autorité parentale parce que c'est ce qui préside à toute décision que les parents prennent pour la vie des enfants, le prénom en fait partie, qu'on soit ou non d'accord avec ça.
je suis d'accord avec vous sur le cadre et sur le fait, qu'en effet, s'il y a délégation d'autorité parentale, par exemple, on ne changera pas le prénom, cependant, ce n'est pas de cela que je parlais et je pense que vous l'aviez quand même compris.
en tant que parent, futur parent, vous avez des désirs concernant l'enfant et il est heureux que vous puissiez, également, les concrétiser, pour autant, ça n'empêche pas d'agir dans l'intérêt de l'enfant, pour moi, il n'y a pas dichotomie.
pour ma part, le choix du prénom rentre dans la même idée de "marquer le passage dans une famille" que celui qui fait changer le nom de famille.
je pense que le sujet du prénom était, ici, un sujet axé sur l'intérêt qu'il y a à changer ou pas de prénom, non sur le droit et il me semble, si on veut parler du droit, qu'il vaudrait mieux qu'on le fasse sur un autre post, bien que, personnellement, je ne m'engagerai pas sur ce terrain du droit, n'étant pas assez férue, d'une part, mais sachant pertinemment, par ailleurs, que ce qui préside, sur les forum, au débat, est souvent lié à l'émotionnel et à l'affectif et nous amène donc très loin du terrain stricte du champ de la loi.
bien à vous,
nadette

nadette
Loquace
Loquace

Nombre de messages : 89
Localisation : nantes
Date d'inscription : 24/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://adoptionsanstabou.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

changer le prenom ou pas

Message  nana le Mar 21 Nov - 15:18

le sujet concerne le choix à faire, changer ou pas changer. (donc garder le prénom est aussi l'exercice de cette liberté de choix)

Je reste dans le sujet quand je dis qu on devrait pas disposer librement de ce choix exhorbitant.

Si la loi sur l adoption doit etre revue je pense que ce point meritera d etre concerné.

nana
Débutant(e)

Féminin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 16/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Maria le Mar 21 Nov - 17:53

Nadette, je n'ai pas eu le courage de lire tout ce que tu essaie de démontrer, mais j'ai une impression qu'on tourne en rond.

Moi, je veux faire comprendre aux adoptants des choses qui concerne l'enfant dans sa condition d'abandonné, dans ses ressentis et ce dont il a besoin pour se reconstruire. Car l'amour seul ne peut pas suffire.

J'ai fait appel à des adoptés invisibles et d'origine Coréenne dans un group de mail que je fréquente. Je me suis aussi amusée à poser la question, sans la colorer de mon opinion, à des femmes autour de moi, de tout âge et non adoptées.

La réponse spontanée est unanime : Non, on ne doit pas changer le prénom d'un enfant qui a vécu une partie de sa vie avec celui-ci.

On prend l'enfant dans l'état, avec son physique, son histoire, son nom. Si l'on veut ajouter un deuxième prénom au premier qui est d'origine, cela prend plus de sens. Peut être progressivement l'enfant optera pour le second, qui sait ? Je ne crois pas que c'est de montrer son impuissance que de laisser l'enfant s'intégrer tout doucement dans une nouvelle tranche de vie.

En ajoutant un dexième prénom à "Kim Lee" (par ex Josette), on évite également une situation comme dans la citation ci-dessous, même si je n'ai jamais entendu l'exemple perso, cela existe surement.

Nadette :
mais pourquoi m'avez-vous gardé mon prénom de naissance, j'aurais tellement aimé m'appeler Josette !!"

Décider "ce qui est bon pour lui ou non" dans ce cas bien précis, c'est de lui priver d'une part de son identité si on l'ampute de ce prénom qui faisait parti de lui jusqu'à maintenant ; je suis certaine qu'aucun adoptant n'ait jamais pensé à faire une coloration de cheveux à leur enfant.

Nadette :
Le premier prénom de ma fille est un prénom que j'avais toujours rêvé de donner à un de mes enfants, fille ou garçon (prénom mixte), sans doute aurais-je vécu comme une frustration de ne pas pouvoir concrétiser ce rêve,

Voilà, je crois que toute l'explication, on l'as avec cette phrase.
Ce n'est donc pas un problème d'autorité parentale mais de désir d'une mère - seulement, le résultat est identique, l'enfant aura perdu son prénom.
avatar
Maria
Jacasse
Jacasse

Féminin
Nombre de messages : 106
Age : 54
Localisation : Wwoofing
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

changer le prénom

Message  nadette le Mar 21 Nov - 19:07

bonsoir les filles,
oui, on tourne en rond parce qu'on ne se situe pas du même point de vue.
Nana, la loi donne ce droit aux parents de changer le prénom, elle ne les y oblige pas, à eux donc de se postionner.
Maria, je comprends bien la position des adoptés et je comprends que ma position ait du mal à être entendue ici.
le désir des parents (et non d'une seule mère), peut faire partie aussi de l'intérêt de l'enfant, en ce sens qu'on peut parler de ce désir avec lui et des sentiments qui nous ont amené à faire tel ou tel choix pour lui.
je connais beaucoup d'adoptés et cette histoire de prénom les partage beaucoup. Tous ne veulent pas qu'on garde leur prénom, pour un certain nombre, ça n'est vraiment pas un problème, pour d'autres, ça touche à leur identité profonde... chacun, avec son histoire, va pouvoir élaborer un système de pensée qui ne sera pas nécessairement en accord avec l'autre...
je ne cherche pas à vous convaincre, simplement, Maria, tu m'as interpellé sur la réflexion que j'ai eue dans un cadre spécifique, j'ai essayé de rendre compte de cela...
toujours difficile de parler de son travail dans ces cas-là. Mais si je me positionne en tant que mère adoptante uniquement, je comprends tout à fait votre positionnement, à toi ou à Nana, ou à d'autres. C'est pourquoi je dis toujours qu'il n'y a pas réellement de règle et que chaque parent fait comme il le sent, avec son histoire, avec l'histoire qu'on lui raconte de son enfant et avec ce qu'il pense être le meilleur pour son enfant.
bien à vous
nadette

nadette
Loquace
Loquace

Nombre de messages : 89
Localisation : nantes
Date d'inscription : 24/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://adoptionsanstabou.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Espoir65 le Mar 21 Nov - 19:14

ce debat est decidement tres interessant.

Est-il donc dans l'interet de l'enfant adopte de changer ou pas son prenom d'origine?

Pour ma part, en tant que Grecque je dois prendre en compte une autre dimension importante :
On ne choisit pas le prenom de nos enfants, ceux-ci prennent le nom des grands-parents dans un ordre precis.
En ne donnant pas ce prenom a notre petitbout c'est comme le garder en marge de notre famille elargie. "Tu es notre enfant mais quand meme pas a 100%, tu n'es pas au meme niveau que tes cousins-cousines et tu n'es pas vraiment le petit-enfant de papy-mamy" Voila le message qu'il pourrait ressentir. Plus encore si son nom est etranger et pas repandu dans le pays.

D'autre part en Grece on fete surtout le prenom (et moins les anniversaires) L'enfant fete souvent avec ses cousins et papy ou mamy dont il porte le nom. Le petitbout serait donc une fois encore mis a l'ecart.
Par contre il a la possibilite de feter ses deux prenoms pour souligner son identite et son vecu particulier.

Maria tu avais dit que cela te blessait que ta mere te presente toujours comme sa fille en rajoutant d'office ADOPTEE. Mon petitbout n'aurait pas la meme impression?

L'avis des autres filles adoptees m'interesse enormement.
Et puis pensez-vous que, si vous aviez ete elevees par des parents correctement "eduques sur l'adoption", votre avis aurait ete different aujourd'hui?
avatar
Espoir65
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 2440
Localisation : Athenes, Grece
Date d'inscription : 20/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

loi du prénom

Message  nadette le Mar 21 Nov - 19:45

j'ai oublié... Rolling Eyes

la loi qui permet de changer le prénom n'est pas une mauvaise loi, puisqu'ainsi, les parents peuvent changer un prénom qui pourrait être ridicule dans un pays donné, ou difficilement prononçable... l'enfant pourrait en souffrir tout au long de son enfance, il me semble qu'il faut aussi penser à cette possibilité et je trouve que le message d'Espoir 65 est un bon exemple du risque de marginalisation qui découlerait du choix de garder le prénom d'origine de l'enfant en Grèce... c'est vraiment un sujet complexe qu'on doit regarder de diverses manières si on veut le traiter au mieux et non simplement de nos points de vue émotionnels (je sais, j'insiste là-dessus, mais c'est parce que je sais que l'émotion n'est pas toujours bonne conseillère)...
Maria, n'oublie pas que si j'ai mis un prénom français (breton) en premier pour ma fille, il y a un tiret qui colle son prénom de naissance. J'ai à la fois allié mon désir et le respect que j'avais de l'histoire de ma fille, je tiens à ce que ce soit bien clair dans un débat comme celui-ci. Mon fils : prénom d'origine (francisé)- prénom choisi par nous.
voilà,
bien à vous toutes cheers

nadette
Loquace
Loquace

Nombre de messages : 89
Localisation : nantes
Date d'inscription : 24/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://adoptionsanstabou.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Espoir65 le Mer 22 Nov - 12:07

c'est pour cela que je trouve ce genre de discussions enrichissante. Cela permet d'analyser nos emotions et de reflechir outre celles-ci.

j'ai un autre avantage par rapport a vous c'est que les prenoms grecs sont souvent a ralloge et que la plupart des gens se font appeles par des diminutifs (qui n'ont souvent rien a voir avec le prenom). donc en fin de compte le petitbout s'appelera peut-etre par un prenom usuel qui ne sera ni celui choisis par nous ni celui d'origine, comme ca pas de competition. Ouf.... il me reste plus qu'a ce que le petitbout apparaisse sunny
avatar
Espoir65
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 2440
Localisation : Athenes, Grece
Date d'inscription : 20/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Cécile le Mer 22 Nov - 14:20

Bon, j'ai tout lu !!!!!

Très intéressant ce débat...il me donne envie de rebondir sur plusieurs points...alors en vrac

Notamment à travers la question de maria : "comment réparer en amont ou en aval cette blessure ?" D'après moi, c'est à l'adopté de le faire. De l'identifier d'abord, et de tenter de construire quelque chose avec elle, de négocier en qlq sorte. Les "autres" ne peuvent pas grand chose, en revanche, ils peuvent franchement faire que ce soit pire.
Vivre avec cette blessure est une chose, avoir des parents qui la refusent et la nient c'est autre chose...à mon sens, c'est encore plus difficile. On souffre et on se sent coupable de souffrir, défaillant..ingrat et j'en passe....

Mais revenons à nos prénoms....puisque c'est le sujet de ce post...

Nadette, tu fais appel à la loi, à la responsabilité parentale. Tu dis que le fait de nommer l'enfant est le 1e acte concret de parent. C'est vrai. Mais on parle là d'une norme, dans une famille ordinaire c'est à dire biologique. Et peut être que justement, cela doit être différent dans le cadre de l'adoption, car la famille adoptive, n'est pas une famille oridinaire.
On ne peut pas dire "ça se fait ailleurs, donc c'est bien".
Encore moins, la loi le permet donc c'est valable, envisageable . Cela n'implique pas que sous un autre aspect...celui moral, ce soit acceptable . Quel grand mot, la morale, alors pudiquement on parle de ressenti.....
Et pourtant c'est bien ce qui nous intéresse ici : l'intérêt de l'enfant.
Je rejoins donc nana, sur bien des points, et maria aussi.

Ce changement de prénom est pour moi un symbole. En premier, il me semble évident que ce qui est important pour le bien être de l'enfant, c'est qu'il soit reconnu par ses parents comme un "enfant à particularité", celle d'avoir subi un traumatisme.
Si ces mêmes parents, changent le prénom qu'ils trouvent affreux, mais dans le même temps permettent à l'adopté d'être lui même...il est probable que ce changement de prénom n'ait qu'un impact relatif.
L'ennui, c'est qu'il va souvent de pair avec un certain déni. Ou un certain fantasme; celui de la famille ordinaire.
Le prénom en 2e position, très à la mode sur les forums actuellement (attention, j'ai pas dit accolé avec un trait d'union..Wink ) n'a pas de réelle signifaction ds l'acception de l'enfant ( pour exemple, je porte moi même en second prénom mon prénom d'origine et mes parents sont restés 28 ans ds le déni !!!!). Pour moi, on se donne "bonne conscience" en quelque sorte, mais ça s'arrête là. On ne va pas au bout de l'acceptation qui pose qu'on a "qu'"un enfant adopté (sous entendu et pas bio...)
Parce que "on " pense que c'est "mieux" qu'on est plus mère d'un enfant qui sort du ventre. C'est un positionnement social. Et les parents ont probablement beaucoup à travailler sur ça : on se fout un peu de ce que les autres pensent...n'est-ce pas ? Toi et moi, et d'autres, on sait qu'on n'est pas moins mère d'un enfant qu'on adopte n'est-ce pas ? Wink

Bien sûr, on ne peut pas demander à l'enfant son avis, et pas même de choisir ! C'est une évidence. ça s'appelle un conflit de loyauté.
Je le vis moi-même. Après 28 ans de déni, de refoulements, et deux ans de thérapie, je sors enfin de moi-même. En quelque sorte je nais...je renais, comme vous voulez.
Je ne suis pas Cécile qu'ont fabriquée mes parents...je suis devenue moi, et moi je suis née Carine.
Je ne changerai pas mon prénom, tout en le portant et sachant qu'il n'est pas "moi". C'est un personnage fabriqué par un fantasme parental.
Mais je ne peux pas les destituer de ce choix là. Symboliquement, ce serait un peu les renier. ça leur porterait un sacré coup, et à moi ??? Ben, ok, mon prénom m'évoquerait plus justement, mais aux yeux des autres ? Et ajd, ça m'est égal en fait...moi je sais qui je suis.
Je porte en moi cette dualité, je me sens hybride et j'ai pas envie de choisir ! Ou je ne le peux pas................

espoir, bien sûr l'adoption est violence. Ce n'est pas facile à admettre mais je pense que c'est le cas. Certains l'enfant le montrent en pleurant, en se cachant. En se soustrayant. D'autres pas, plus dociles, ils l'acceptent, et même tendent les bras et sourient. Bien sûr qu'on préfère une maman, un papa, une famille aimante qu'un nourrice X, un éducateur Y.
Mais la 1e fois, à ce 1e regard...il est probable que pour un nourrisson, la dame qui sourit bcp et qui pleure, c'est une nourrice X...avant de devenir maman.
Non, ce n'est pas un rapt, bien entendu. L'adoption en principe et en théorie est sensée apporter du bien être à un enfant, elle ne le menace pas (et là, c'est autre débat d'ailleurs, car elle peut le devenir....).

Autre chose nadette...tu ne peux pas comparer "moi j'aurai bien aimé être..."là il s'agit de désir, de fantasme.
Nathan a flashé sur le prénom Théo...ds un livre alors il me le dit règulièrement....ça n'a absolument rien à voir.
Derrière notre prénom, il y a le choix d'une mère, une douleur, une histoire qu'on n'a jamais choisi.

Tu dis que "l'enfant a besoin de s'identifier"...l'enfant peut être, sans doute même, les parents, c'est sûr. Ils ont besoin d'être plus que les autres reconnut par l'enfant comme tels. Il y a là un véritable enjeu.
Parce que leur parentalité ne va pas de soi. Elle n'est pas "naturelle" et dans leurs choix, leur possessivité, on sent leur besoin de marquer la possession comme le souligne très justement nana.
C'est à eux de travailler sur ça.

Qt au fait que "la construction identitaire passe par le choix que les parents ont su faire pour lui".....euh....déconstruction identaire ça marche aussi. J'en suis l'exemple vivant.

bref, à travers cette question du changement de prénom, c'est tout le concept de l'adoption qui transparaît. Et je pense qu'il est à faire évoluer...

_________________
Cécile, adoptée...et maman de study Léa, Nathan, queen Alice, flower Juliette et Marie
avatar
Cécile
Admin

Féminin
Nombre de messages : 2012
Age : 41
Localisation : Haute Normandie
Date d'inscription : 18/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://enfantsdelacigogne.bbactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Maria le Mer 22 Nov - 16:26

J'a pris un peu de temps pour laisser vos messages raisonner en moi. Lorsque je disais qu'on tournait en rond, il s'agit effectivement de points de vues d'adoptants et d'adoptés. Les perspectives ne peuvent pas vraiement être les mêmes dans les ressentis.

Mes parents à une époque lointaine (!) avait les consignes qu'il fallait m'éduquer comme si j'étais leur enfant. Point final, débat clos. Enfant, je rêvais en secret du prénom que m'avait attibué une dame dans le personnel de l'orphélinat. Ma mère bio m'a raconté que cette dame s'était particulièrement occupée de moi pendant 7 mois.

A traver le temps, mes parents n'ont pas réussi à me faire croire qu'ils m'aimaient autant que cette dame qui m'avait nommée. Cela venait en partie d'eux, mais pas seulement. C'est aussi la façon de penser que l'on devait agir le plus normalement possible et tout s'arrangerait.

Moi non plus, je ne changerai pas de prénom ; pour ne pas blesser ma famille. Ce serait le comble. Mais j'espère un jour avoir un pseudo ou un surnom qui sera vraiment "moi".

Tu es notre enfant mais quand meme pas a 100%, tu n'es pas au meme niveau que tes cousins-cousines et tu n'es pas vraiment le petit-enfant de papy-mamy"
C'est quelque chose que l'adopté peut ressentir, prénom "intégré" ou pas.

C'est pourquoi je dis toujours qu'il n'y a pas réellement de règle et que chaque parent fait comme il le sent, avec son histoire, avec l'histoire qu'on lui raconte de son enfant et avec ce qu'il pense être le meilleur pour son enfant
Oui, en tenant compte de tous les facteurs qui font que l'enfant adopté veut à la fois appartenir et être reconnu en tant que "exceptionnel", car il l'est (oui, je sais, tous les enfants le sont, mais là il faut essayer de me comprendre).

c'est vraiment un sujet complexe qu'on doit regarder de diverses manières si on veut le traiter au mieux et non simplement de nos points de vue émotionnels (je sais, j'insiste là-dessus, mais c'est parce que je sais que l'émotion n'est pas toujours bonne conseillère)...

Si nous les adoptés pouvions vous faire passer ne serait-ce qu'un instant ce qu'on peut ressentir en étant dans notre situation si bizarre, tout deviendrait simple. Car que vous le vouliez ou non, nous sommes dans une affaire d'emotions d'enfant. Et c'est la capacité de s'y projeter qui peut permettre la compréhension. Aucun raisonnement logique pourra remplacer cela.
avatar
Maria
Jacasse
Jacasse

Féminin
Nombre de messages : 106
Age : 54
Localisation : Wwoofing
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  nana le Ven 24 Nov - 11:08

Bonjour à toutes
Il ressort de la discussion, que tous les adoptants n'ont pas le meme avis sur le sort du prénom de l'enfant adopté.
Il ressort aussi que nous sommes d'accord sur l'impact du changement: l'enfant peut etre indifférent, content ou malheureux et se sentir touché dans son identité.
Coimme le reconnait Nadette :"Tous ne veulent pas qu'on garde leur prénom, pour un certain nombre, ça n'est vraiment pas un problème, pour d'autres, ça touche à leur identité profonde... "
Comme etre indifférent ou content du changement n'est pas le risque que nous pouvons craindre, il nous reste le risque de le l'enfant qui sera blessé .
Dans nos acte que faut il éviter de ces risques ? evidemment celui de blesser. J'en tire la conclusion qu'il ne faut pas toucher au prénom à moins qu'il soit un gros problème en France pour l'enfant lui meme.
Par prénom, j'entends celui qu'on met en premier et qu'on utilise vraiment, c'est cela qui compte. Les autres positions c'est une exuses pour ceux qui changent et qui doivent quand meme avoir un sentiment de culpabilité inconscient.
Pour les changements qui serait justifiée par des traditions comme celle de la Grece. Je trouve cette justification insuffisante car l'enfant porte déjà en lui la différence. Meme pour les adoptés invisibles (pour reprendre l expression de maria) la différence est là dans genes, dans le fait de venir d'une autre famille. Donc il faut savoir si on accepte cet enfant ou pas, sans avoir à le maquiller.
Lors de nos adoptions, ce droit au choix entre maintien ou changement du prenom m'étais très lourd. J'avais appelé une association d'adoptants et aussi les services sociaux pour etre aidée par leur expérience. Les deux m'ont confirmé qu'il n y avaient pas de regles, que certains parents changeaient et d'autres pas, et que c'était à nous de choisir notre position librement.
Avec le recul, je me suis aperçu qu'on m'avait parlé de la position des parents, alors que ce qui pouvait me guider dans le meilleur choix c'était celle des enfants, avec le retour de ceux qui sont devenus adultes. Si j'avais su à l'époque que "certains" pouvaient souffrir du changement, j'aurais décidé en fonction de ce risque, le seul qui compte dans l'histoire.

nana
Débutant(e)

Féminin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 16/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  nana le Ven 24 Nov - 11:22

J'ai oublié un point.
Le prenom que l'adoptant peut donner car c'est celui dont il revait pour sa progéniture.
Je trouve cela malsain car dans l'adoption on ne fait pas cet enfant, il a déjà sa vie sans nous, comme nous nous avions notre vie sans lui.
Je dis malsain car cela me met mal à l'aise ce parallele qu'on fait entre adopter et accoucher. Cela a commencé avec l'agrement où on m'a expliqué que la procedure durait 9 mois comme la grossesse. Et ce parallele revient par des remarques.
Je trouve cela ridicule et meme sadique pour l'enfant qui attend une reconnaissance des faits, de sa situation telle qu'elle est.
C'est à cause de ce "mensonge" virtuel que beaucoup d'enfant adoptés ne se sentent pas autoriser "penser" aller chercher leur famille biologique meme s'ils ressentent le besoin de savoir et de voir. On leur donne un sentiment de culpabilité inutile.

nana
Débutant(e)

Féminin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 16/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

enfants à particularité

Message  nadette le Sam 25 Nov - 21:25

bonsoir,
je rebondis sur le fait que l'enfant adopté serait un enfant à particularité. Mais ne peut-on, au moins une fois dans leur vie, les considérer comme des enfants comme les autres avec une différence qui leur est propre, certes, mais qui n'en ferait pas des enfants à particularités, sachant que nous sommes tous différents les uns des autres. Et cela ne les stigmatise-t-il pas, au final ??? un peu comme lorsque des parents les présentent comme : "mon fils adopté" "ma fille adoptée" ou "adoptif(ve)"... personnellement, c'est plutôt ce côté là qui me gêne...
Nana, on peut penser ce qu'on veut des idées des autres, mais de là à dire que c'est "malsain" et à interpréter leur choix sans connaître leur histoire, je trouve ça un peu trop... à quel moment ai-je fait un parallèle entre adopter et accoucher ??? à aucun et je pense que si vous me connaissiez vous ne vous seriez pas permis de dire une pareille chose... j'aime le débat, mais la notion de jugement de valeur sur une personne me perturbe profondément.
heureusement que les enfants, adoptés ou non, sont rêvés par leurs parents... et avec le rêve, le prénom est là... ensuite c'est la réalité qui nous permet d'aller jusqu'au bout du rêve ou non... personnellement, je ne regrette pas d'avoir choisi le prénom (composé) de ma fille et je peux constater chaque jour que ça n'est pas ce qui la tracasse dans son histoire d'adoption.
je pense que lorsqu'on devient parent, que ce soit par adoption ou pas, il est essentiel de permettre à l'enfant de prendre toute sa place dans la famille. Le considérer comme un enfant à particularité (pourquoi pas handicapé ??), c'est stigmatiser sa vie sur le seul moment d'avant son adoption, or, que je sache, tout individu vit dans un continuum qui lui permet de passer d'une étape à l'autre pour se construire le plus harmonieusement possible. ne parler d'un enfant que dans sa condition d'adopté me semble dangereux pour son avenir, (comme ne parler d'un enfant que dans sa condition de handicapé serait grave pour son épanouissement... )et je suis bien certaine que dans le quotidien, sa vie doit être similaire à celle de ses pairs, même si ses réflexions l'amèneront, à mesure qu'il grandit, à se poser les questions des circonstances de son entrer dans notre monde et de son adoption, bien sûr.
Maria, pour ce qui est des Coréens dont tu parles, effectivement, et je l'ai dit dans un ou deux messages, il semblerait que cette notion de prénom soit très importante (de même que chez les personnes nées au Vietnam)... est-ce dû à l'histoire particulière de ces pays ? en tout cas, je te rejoins totalement, pour la plupart, c'est une vraie question et une vraie souffrance de ne pas avoir gardé le prénom d'origine, et je serais intéressée de comprendre ce phénomène.
bien à vous, en tout cas, cet échange était intéressant pour moi, je regrette juste que Nana y ait mis une notion de jugement personnel..
bien à vous,
nadette

nadette
Loquace
Loquace

Nombre de messages : 89
Localisation : nantes
Date d'inscription : 24/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://adoptionsanstabou.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Maria le Dim 26 Nov - 13:42

J'ai lu attentivement les messages de Nana et Nadette et Cécile, et je trouve que ce débat qui pourtant concernait le fait de garder le prénom d'origine de l'adopté ou pas, montre à quel point c'est difficile de se faire entendre.

Nadette, tu nous fournis des explications en long et en large, des vraies thèses ! Et pourtant, il est impossible d'en être convaincu. Pourquoi ?

Parce que tu tentes de nous prouver par A + B des choses qui sont raisonnées, qui relèvent d'une logique rationnelle ou qui "devraient" être.

Dans mon récit perso, j'avais souligné le fait que ma mère avait tendence à me présenter comme ceci : "Voici Maria, elle est adoptée". Et comme j'ai déjà expliquée, cela me terrorisait. Mais cela me rendait dingue parce que c'était la seule façon dont l'adoption était abordée chez moi, et je pense que ma mère avait une impression de "remplir le contrat" et se donner bonne conscence en disant la vérité devant moi avec des témoins, elle accomplissait sa mission, disons. En 1963 on ne parlait jamais de l'adoption car les consignes de l'assistance sociale étaient telles à l'époque ("il faut considérer l'enfant comme le vôtre et ne faire aucune différence") ,ce qui avait pour effet de donner un côté pervers à ma condition car le mystère demeurait entier. Ma mère s'est tellement efforcée de souligner qu'il n'y avait pas de différence entre moi et mon frère, que cela nous a mis puce à l'oreille et nous étions jaloux comme des poux l'un envers l'autre.
Si ma famille m'avait considérée comme "leur" enfant tout en tenant compte des facteurs qui sont impossibles à ignorer comme le fait d'avoir des séquelles profondes quant à l'abandon, je pense que ma vie aurait été différente.

Nadette, tu t'efforces de nous démontrer que l'enfant adopté n'est pas différent que les autres, et la comparaison avec un enfant handicapé semble te choquer. Pas à moi. Je me considère comme "amputée" d'une partie de ma vie, donc il y a handicap.

Si l'adoptant est très au clair dans sa tête avec le fait qu'il va accueillir un être humain qui a vécu des choses dont on ne peut guérir avec seulement de l'amour, et que l'enfant vit sa condition tout fait à part pendant sa vie entière, la compréhension et les démarches pour lui faciliter sa vie seront différents. Nadette, j'ai une impression en te lisant, que tu ne tiens à aucun moment compte des choses émotionnelles qui se dégagent en nous, rien qu'en parlant d'un changement de prénom. Tu es trop focalisée sur ta perception et ta conviction d'avoir bien agi et cela te honore. Mais si tu n'arrives pas à te projeter dans la réalité, que ces enfants adoptés sont exceptionnels (une autre façon de traduire "enfant à particularité"), même si tu as l'impression qu'ils ne présentent aucun signe qui le "prouve", tu risques de passer à côté. J'ai la sensation que tu ne nous as pas vraiment lues, ou bien n'a tu pas les bonnes lunettes pour voir ce que Nana, Cécile et moi essayons de dire.

Bon d'accord, Nana, tu étais peut être un peu "fort de chocolat", mais je comprends que le ton monte quand on a l'impression de ne pas être entendue.

Vous voyez, la question était le prénom, et voilà qu'on retombe dans les choses essentielles ; comment faire pour adoucir les conditions de vie pour l'enfant adopte.
avatar
Maria
Jacasse
Jacasse

Féminin
Nombre de messages : 106
Age : 54
Localisation : Wwoofing
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

professionnel

Message  nadette le Dim 26 Nov - 19:46

bonsoir Maria,
mes premières réponses étaient plus spontanées, mais à partir du moment où tu m'interpelles en tant que professionnelle, je réponds sur ce plan là... et je sais que l'exercice est difficile.
crois bien que je prends toute la mesure de ce que vous, ex-adoptés adultes exprimez et ressentez. Je n'essaie pas de vous convaincre que j'aurais raison ou pas, simplement je vous donne un point de vue. Maintenant, si je parle comme simplement la maman que je suis, alors oui, mes émotions vont sortir et un raisonnement probablement un peu différent, auquel cas, qu'on ne m'interpelle plus autrement que comme maman...

il me semble pourtant que nous devons prendre la dimension des choses à savoir qu'on réagit tous à nos enfances du point de vue de l'adulte que nous sommes devenus et que c'est la façon qu'on a de prendre les événements de l'enfance qui fait que nous pensons telle ou telle chose... ici c'était le prénom, que pourrais-je vous dire de mn prénom qui est Bernadette et que, il y a quelques années, j'ai analysé comme étant la fusion de "Berner" et "dette"... à votre avis, pourquoi ai-je pu en venir à faire cette analyse si ça ne part pas d'une histoire où le choix du prénom a eu toute son importance dans un contexte de vie particulier...
oui, pour les enfant "extraordinaires", mais à particularité, ça me gêne vraiment, et là encore, mon expérience personnelle s'en mêle. Je suis née avec une malformation cardiaque grave et mes parents, surtout ma mère (ah ces mères !!) avait pour habitude de me présenter comme "ma fille qui est malade du coeur", quand elle présentait ma soeur, sa fille chérie, il va sans dire par son prénom (normal, quoi)... alors oui, ce qui provoque un handicap chez un enfant, ce n'est pas tant qu'il soit adopté, malade, handicapé physique, psychique ou qu'il ait les yeux verts, c'est la façon dont il est présenté, investi par ses parents, par la famille, par l'école, l'environnement... vous ne croyez pas ? et c'est ce qui me met un peu hors de moi... c'est sûr Maria, se faire appeler "fille adoptive" sans autre mot autour de cette situation, ça peut être vécu comme un véritable handicap, pour toi, pour autant, est-ce que la situation d'enfant adopté en tant que telle est un handicap ??? ça, je ne peux y souscrire... mais ça peut faire l'objet d'un autre débat certainement très intéressant. geek
désolée si vous avez eu l'impression que je ne vous avais pas entendue dans votre ressenti... vraiment désolée...
Nana, je me suis sentie un peu blessée, mais ce n'est qu'égratignure qui se soignera vite... eh oui, heureusement que tous les parents (adoptants ou pas) ne pensent pas la même chose !! on arriverait à une véritable hégémonie !!
bien à vous toutes,
nadette santa

nadette
Loquace
Loquace

Nombre de messages : 89
Localisation : nantes
Date d'inscription : 24/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://adoptionsanstabou.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Maria le Dim 26 Nov - 20:44

Nadette, Nadette, décidement, je n'y arriverai pas !

pour autant, est-ce que la situation d'enfant adopté en tant que telle est un handicap ??? ça, je ne peux y souscrire..

Biensur Nadette qur tu ne peux pas y souscrire. C'est normal. Ce "handicap" dont je parle est une sensation, une chose qui relève d'une émotion particulière qu'il faut avoir vécu pour comprendre. Alors, comment veux-tu, avec la meilleure volonté du monde, ce n'est pas possible puisque tu ne l'as pas vécu.

Oui, les adoptés (je ne vois pas pourquoi tu dis "ex-adoptés", c'est une condition qui ne s'arrête pas avec le temps), nous sommes à part, enfants à particulairté, exceptionnels et tout le toutim. Il faut l'accepter car c'est ainsi. Entre autres, il nous manque un bout de notre histoire, le commencement, le début, les mois ou les années où les enfants sont sensés se construire et affirmer leur personnalité. Est-ce alors étonnant que nos vies ne puissent ressembler aux vôtres ?

Cela te gêne de consdiérer tes enfants à part comme toi même tu as souffert d'avoir été considérée à part. Mais je ne suis pas en train de dire qu'il faut pointer cette différence matin - midi - soir devant des inconnus et en parler jour et nuit. Si c'est ton impression, je dois vraiment manquer de clarté et tu fais bien de me le signaler. Mais ce que j'essaie de transmettre comme message depuis le début de ce débat, c'est qu'en tenant compte de la particularité indéniable de l'enfant adopté, tout en le traitant comme n'importe quel enfant aimé pour ce qu'il est, eh bien sa vie n'en sera que meilleure.

Et comme je disais tout à l'heure, c'est à force de souligner et de s'efforcer de montrer aux enfants qu'il ne sont pas différent que la différence s'installe. Ce n'est pas moi qui ais inventé cela et tu le sais.

Et Nadette, ne me dis pas que ton discours change parce que tu mets la casquette de maman à la place de travailleur social (si c'est le cas). Perso, j'espère être la même en toute situation, en privée, au boulot, dans la rue.

Si tu as eu une impression que je t'interpellais en tant que professionnelle (alors que je ne sais même pas ce que tu fais comme boulot), alors je fais mon mea culpa, j'étais peut être tout simplement un peu ironique comme cela peut m'arriver, et je m'en excuse.
avatar
Maria
Jacasse
Jacasse

Féminin
Nombre de messages : 106
Age : 54
Localisation : Wwoofing
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  nana le Lun 27 Nov - 3:29

Bonsoir à toutes
Nadette, je ne comprends pas pourquoi vous avez cru que mon message s'adressait à vous particulierement. Je visais le discours général qu'on entend chez un grand nombres d adoptants.
On peut constater cela dans les écrits distribués ou sur les forums.
Pour moi une famille adoptive n'est pas comme celle qui ne l'est pas, un enfant adopté n'est pas comme celui qui vit dans sa famille.
Il y a une différence et je suis genee d entendre les gens s'acharner à la faire gommer de toute les manières.
"nommer" un enfant comme si on venait de lui donner la vie alors qu'il nous est simplement confié parce qu'il a été abandonné par sa famille naturelle me choque beaucoup, et encore plus quand je sais que l'enfant risque d'en souffrir, meme s'il s'agit d'un risque minime.
Ce pouvoir là est absurde.

Pour la "différence", vous avez parlé de handicap, moi je crois que l'important c'est de reconnaitre qu'il y a une différence entre l'enfant adopté qui vit donc dans une famille de remplacement et l'enfant qui vit dans sa famille d origine.
Pourquoi la reconnaitre ?
Parce que cette différence est "negative" et si on ne la reconnait pas on pourrait pas tenir compte du besoin de l'enfant qui nous est confié.

nana
Débutant(e)

Féminin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 16/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

précisions

Message  nadette le Lun 27 Nov - 13:13

bonjour,
nana, lorsqu'un message vient à la suite d'autres messages d'auteurs précis, on ne peut que penser que le dernier s'adresse aux auteurs concernés...
Maria, le fait que vous me disiez que vous étiez probablement ironique en posant votre question : "travaillez-vous dans le social" anéantit totalement la confiance que j'ai mise à vous faire partager un point de vue... et je ne me sens pas respectée...
lorsqu'un débat tourne à ce genre de propos, je crois qu'il n'a plus lieu d'être, en tout cas pour moi...
quand même, lorsque je suis au travail, je ne me conduis pas en mère de famille, quoi que, parfois ça peut peut- être arriver, mais en tout cas, je ne mêle pas ma vie personnelle à mon travail, sinon, je ne pourrais pas travailler correctement avec les gens. Pour autant, je reste la même, avec la même sensibilité, mais mes émotions personnelles sont mises de côté ainsi que mes problèmes personnels...
en tout état de cause, je respecte vos émotions et vos sentiments, ainsi que vos idées, même si je ne suis pas toujours en phase avec elles et l'ironie ou la jugement de valeur ne faisant pas partie de ma façon de fonctionner, je n'envisage pas un instant de pouvoir me moquer de l'une ou de l'autre, ni de lui envoyer des piques pour les idées que vous émettez. d'ailleurs, je pense que ce forum a été créé dans cette idée : pouvoir débattre sans se battre...
pour moi, ce débat est terminé, bien qu'il m'aide à réfléchir pour évoluer, car je me sens toujours en évolution et n'ai jamais d'idées arrêtées, même si l'écrit ne facilite pas l'interprétation de ce qui se passe réellement au fond des coeurs...
bien à vous et bonne journée
nadette

nadette
Loquace
Loquace

Nombre de messages : 89
Localisation : nantes
Date d'inscription : 24/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://adoptionsanstabou.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Espoir65 le Lun 27 Nov - 13:44

Pour moi non plus ce debat n'est pas termine.

J'avoue que le sujet du prenom me semblait etre facile, mais il est beaucoup plus complexe et profond qu'il n'en a l'air. Vous avez bouleverse mes idees et convictionsles filles et je vous en remercie profondement. Heureusement que j'ai encore quelques mois pour me faire une idee qui, je l'espere, sera la moins pire pour mon petitbout.
avatar
Espoir65
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 2440
Localisation : Athenes, Grece
Date d'inscription : 20/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Maria le Lun 27 Nov - 16:20

Cela a commencé avec le changement de prénom et cela se termine en psychodrame.

Nadette, en me visant directement par tes propos d'abandonner l'affaire, tu as brillamment réussi un exercice dans lequel ma mère adoptive excellait ; lorsque j'étais "méchante", ni elle me punissait, ni elle me faisait savoir qu'elle avait compris que ma "méchanceté" relevait d'un besoin d'aller toujours plus loin pour voir jusqu'à où elle m'aimait, quoi que je fasse et quoi que je dise. Mais elle me faisait culpabiliser en baissant les bras et en "abandonnant", tout en montrant que j'avais réussi à la blesser - elle qui était l'adulte et moi seulement un enfant en détresse. Cette image de moi-même, un être méchant avec un pouvoir sur-puissant sur les autres est très destructrice.

Le débat entre adoptants et adoptés ne peut pas être anodin et nos propres blessures ressortent inévitablement, les transferts aussi.
avatar
Maria
Jacasse
Jacasse

Féminin
Nombre de messages : 106
Age : 54
Localisation : Wwoofing
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Cécile le Lun 27 Nov - 16:57

Et bien, c'est dommage nadette.

Personne ici ne s'est moqué de toi, ou de qui que ce soit d'ailleurs.

L'ironie, nadette, je vais te faire une confidence ; parfois elle nous sauve d'être en colère Wink
Et elle est tout ce qui nous reste...quand on a vainement essayé de tenter d'approcher de faire comprendre..

_________________
Cécile, adoptée...et maman de study Léa, Nathan, queen Alice, flower Juliette et Marie
avatar
Cécile
Admin

Féminin
Nombre de messages : 2012
Age : 41
Localisation : Haute Normandie
Date d'inscription : 18/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://enfantsdelacigogne.bbactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Maria le Lun 27 Nov - 22:16

Merci Cécile, comme toujours tu as le mot juste.
avatar
Maria
Jacasse
Jacasse

Féminin
Nombre de messages : 106
Age : 54
Localisation : Wwoofing
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Samy le Lun 14 Jan - 4:13

Moi je suis d'accord avec Cécile
il faut garder le prènom qu'il a était donné à l'enfant à la naissance
il est écrit dans son histoire
si l'on change son prenom c'est comme si l'on volé son enfance
sa naissance.
Moi j'ai gardé mon prenom et j'en suis fière, le prenom peut etre un plus dans la quête de ces origines.
avatar
Samy
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Féminin
Nombre de messages : 4194
Age : 31
Localisation : PICARDIE, FRANCE
Date d'inscription : 10/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Deux prénoms

Message  noa le Jeu 17 Avr - 20:24

Je pense que l´enfant adopté d´une certaine façon, pour les parents naît deux fois; comme chante Francis Cabrel "...une fois entre tes hanches et une deuxième fois entre nos bras" mais m^ si c´est vrai pour les parents adoptants, je ne crois pas q l´enfant a une nouvelle vie qd il est adopté. Je pense que c´est une continuité, q c´est son destin, sa vie est écrite ainsi. D´après les témoignages d´adultes adoptés, m^ si leur vie est épanouie, ils resentent un vide, un manque, c´-à-d tout ce qu´il y a avant "la deuxième naissance". Leur vie ne commence pourtant pas à l´adoption mais à la naissance et pouvoir conserver quelque chose qui puisse remplir ce vide, ce mistère, ce manque est sûrement important.
Pour moi, le mieux est de conserver son nom d´origine et lui en donner un autre. Un enfant adopté à l´étranger peut n´avoir que ce prénom d´origne qui puisse l´ attacher à cette origine. Le lui enlever, pour moi c´est effacer un peu son identité. Et je suis convaincue q son identité nous dépasse, elle est bien plus grande q l´amour des parents.
Tous les témoignages d´adultes adoptés me font voir q la recherche de cette identité complète guide leur vie. C´est une identité complexe, riche, d´ailleur et d´ici, faite de deux histoires, de deux nationalités, deux cultures dont nous ne pourrons que lui donner des petits morceaux...Le prénom d´origine est l´un de ces petits morceaux.
Pour moi les deux prénoms sont comme les deux pièces d´un puzzle qui s´emboîtent; la vie avant l´adoption et la vie après l´adoption. Voilà la particularité de cette identité à jamais duelle. Je crois que l´enfant adopté est fragile à cause de cette complexité mais l´adulte adopté doit y puiser sa force. Je suis convaincue que nos différences font notre force m^si à une période de notre vie ces m^ différences nous ont fait du mal et nous rendent plus vulnérables (surtout pendant l´adolescence). Le défi c´est sans doute assumer et assimiler nos différences et les surmonter pour devenir un adulte riche par ces différences, fier de ces différences, de son origine et de son histoire m^ incomplète.
Laisser le prénom d´origine c´est faire cette histoire plus complète, plus vraie...
noa

noa
Débutant(e)

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 12/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  saskia le Sam 19 Avr - 8:12

coucou les filles,

Je suis ton avis noa, l'enfant a le droit et je trouve un nessesité de garder son nom d'origine, ca fait partie de son histoire.
Nous souhaitons garder son nom d'origine, mais on voudrai rajouter un 2emme.
avatar
saskia
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Féminin
Nombre de messages : 3645
Age : 52
Localisation : Allier (03) 06 60 23 28 14
Date d'inscription : 15/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Samy le Sam 19 Avr - 9:52

Oui Noa tres joliment expliquer
Notre prenom fais parti de nous , nous le changer serait nous changer.
avatar
Samy
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Féminin
Nombre de messages : 4194
Age : 31
Localisation : PICARDIE, FRANCE
Date d'inscription : 10/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer le prénom...ou pas

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum