A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  gagatte le Mar 20 Jan - 2:52

Trouve dans l'excellent site Quebecadoption :

Vingt choses que les enfants adoptés
souhaiteraient que leurs parents sachent
Voici un bref aperçu, par chapitre, de «20 Things Adopted Kids wish their Adoptive Parents Knew» de Sherrie Eldridge (disponible notamment chez Tapestry Books)

J'ai subi une perte considérable avant d'être adopté. Vous n'êtes pas responsable.
J'ai besoin qu'on m'explique que le choc causé par l'adoption m'a donné des besoins spéciaux et que je n’ai pas à en avoir honte.
Si je ne fais pas le deuil de mes pertes, mon aptitude à recevoir votre amour et celui des autres sera entravé.
Mes peines non résolues peuvent ressortir en colère contre vous.
J'ai besoin de votre aide pour consoler la peine causée par mes carences. Apprenez-moi à prendre conscience de mes sentiments à propos de l'adoption et à les vérifier.
Si je ne parle pas de ma famille d'origine, cela ne signifie pas que je ne pense pas à elle.
Je veux pouvoir prendre l'initiative et amorcer des conversations à propos de ma famille d'origine.
J'ai besoin de connaître la vérité à propos de ma conception, de ma naissance, de mon histoire familiale, même si les détails peuvent être très pénibles pour moi.
J'ai peur d'avoir été donné par ma mère biologique parce que je n'étais pas un bon bébé. J'ai besoin que vous m'aidiez à liquider ma honte chronique.
J'ai peur que vous m'abandonniez.
Je peux sembler plus confiant que je le suis en réalité. J'ai besoin que vous m'aidiez à découvrir les parties de moi-même qui sont cachées afin que j'intègre tous les éléments de mon identité.
J'ai besoin de développer un sentiment de puissance personnelle.
SVP, ne dites pas que je parle ou que j'agis tout pareil comme vous. J'ai besoin que vous accueillez et que vous appréciez mes différences.
Laissez-moi être moi-même... mais ne me laissez pas me couper de vous.
SVP, respectez mon intimité à propos de mon adoption. Ne le dites pas à d'autres personnes sans mon consentement.
Les anniversaires peuvent être difficile pour moi.
Ne pas connaître mon histoire médicale peut parfois être pénible.
J'ai peur d'être trop difficile pour vous.
Lorsque je manifeste mes peurs de façon antipathique, s.v.p. demeurez avec moi et répondez-moi avec sagesse.
Même si je décide de rechercher ma famille d'origine, je voudrai toujours que vous soyez mes parents
Publié dans «Fleurs du monde», journal de l'association Familles au coeur québécois, hiver 2003.

gagatte
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 1032
Date d'inscription : 08/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  Espoir65 le Mar 20 Jan - 17:45

Merci pour ce passage gagatte. c'est parfois troublant, toujours emouvant.

Merci aussi pour ton temoignage Lilou. Nous sommes parents mais nous nous devons etre plus. Nous avons des enfants a petits plus et devons donc etre parents a petit plus.

je suis donc d'accord que l'enquete psy soit plus minutieuse. En plus de savoir si nous serons une bonne famille pour l'enfant a acceuillir, il faut savoir si nous sommes aptes a etre parents a petit plus.

c'est vrai qu'il y a encore beaucoup de chemin a faire en matiere d'adoptparentalite Je pense que nous sommes sur le bon chemin en ce qui concerne l'information, l'education parentale, mais je regrette de sentir souvent d'un cote les parents adoptifs et de l'autre les adoptes.
avatar
Espoir65
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 2440
Localisation : Athenes, Grece
Date d'inscription : 20/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  lapetitelili972 le Mar 20 Jan - 23:26

j'ai ce sentiment la aussi espoir ..... en tout cas j'ai senti un fossé entre ma mere et moi a une certaine époque ! c'est dommage parce qu'un parent adoptant doit faire face a un probleme identitaire plus important que pour un enfant bio ! et c'est ici qu'il faut parler de ce petit plus qu'il faut que les parents adoptants prennent conscience !

c'est vraiment un beau témoignage et je me suis reconnue a certains passages !
avatar
lapetitelili972
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 13/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  saskia le Mer 21 Jan - 15:16

Merci Gagatte j'aime beaucoup ta poste.

il faut savoir si nous sommes aptes a etre parents a petit plus (Espoir)

Je suis ton avis Espoir, mais? c'est quoi a votre avis un bon parents? Dans les yeux d'une enfants adoptée? Peut etre lilou ? sam ? maria ? vous pouvez répondre a la question.

Que on peut faire, nous parents adoptif pour mieux guider, comprendre nos enfants adoptée dans leur cheminement de la vie ?

A mon avis c'est n'est pas aussi simple que ca. Chaque enfants est differente et a des besoin differente. Moi je connais des enfants adoptee qui souhait absolument pas parler de leur abandonne, et d'autre qui ont besoin cette discussion regulairement......
avatar
saskia
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Féminin
Nombre de messages : 3645
Age : 52
Localisation : Allier (03) 06 60 23 28 14
Date d'inscription : 15/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

You win

Message  Maria le Mer 21 Jan - 18:48

Je viens de vous lire et j'abandonne. Je m'aperçois qu'il y a des choses qui ne sont pas explicables et compréhensibles.

"Concours de souffrance, besoin d'enfant", il y a des propos qui font froid dans le dos. Je ne souhaite même pas développer tellement le décalage de prise de conscience est énorme.

Voici quelques exemples de raisons inconscientes d'adopter, peu importe si on est stérile ou pas :

1.Sauver quelqu’un = s’apitoyer sur l’autre ce qui permet de sentir sa propre supériorité,
2.Créer la famille parfaite coûte que coûte = vivre dans l’absence d’émotion véritable mais dans l’apparat d'être parfaitement heureux et comblé
3.Combler un vide émotionnel = utiliser et ensuite rendre l’autre responsable de son propre bonheur

Si les adoptants sont trop fragiles pour entendre ce genre de discours que je tiens, eh bien il vaut mieux reconsidérer leur capacité d'accueillir un enfant comme moi. Je ne suis pas une exception, malheuresement.

Je n'ai jamais suggeré que tout enfant abandonné doit le demeurer au lieu d'être adopté. Mais il doit être adopté par des personnes qui en ont la carrure, qui ne baissent pas les bras, qui sont encore plus forts que des parents biologiques, qui soient parfaitment conscients de ce qu'il les attendent, a fortiori à l'adolescence (n'en déplaise à Gagatte).

Si vous êtes sûrs de vous, si vous adoptez pour les"bonnes" raisons, c'est formidable. Mais ne vous êtes vous jamais posé la question pourquoi peu d'adoptée adoptent à leur tour ?
avatar
Maria
Jacasse
Jacasse

Féminin
Nombre de messages : 106
Age : 54
Localisation : Wwoofing
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  gagatte le Mer 21 Jan - 21:27

Mais Maria j'ai eu deux enfants bio par pure egoisme aussi, par besoin visceral d'etre maman. On fait des enfants pour soi au depart, ca n'empeche pas d'aimer les voir grandir vers leur independance et leur autonomie. Moi j'adore voir mes enfants grandir contrairement a d'autres qui adorent les bebes.

Est-ce qu'un jour ils vont me reprocher leur naissance parce qu'il y aura des situations ou je serai maladroite, fatiguee, pas a la hauteur? J'ai deja balance a ma mere "j'ai pas demande a naitre!" un jour ou on se disputait et me rappelait ses sacrifices pour nous (elle nous a eleve seule mes freres et moi), mais bon c'etait a l'adolescence...

Mon troisieme enfant (que j'appelle deja ma fille), je l'adopte aussi car il manque a ma famille ideale un 3eme enfant. Je suis en couple depuis 13 ans, mes enfants sont merveilleux, mais il manque ce 3eme enfant. Pourquoi aussi apres ma premiere fille j'en ai voulu un autre, mon fils ? Pour "combler un vide" certainement, et "creer ma famille parfaite" aussi, mais qu'y a t-il de si monstrueux la-dedans? Ca sera un enfant immensement desire, comme les deux premiers.

Tu sais avant d'etre vraiment mere, on ne peut jamais savoir si on aura la carrure, ca on le decouvre peu a peu, jour apres jour. Et puis il faut arreter avec le mythe de la mere parfaite, qui serait d'ailleurs une catastrophe pour un enfant, comment devenir soi-meme, s'affirmer avec ses faiblesses quand on a un parent parfait en face? Ca serait ecrasant.

Quand on devient mere, on devient plus tolerente avec sa propre mere, on sait combien c'est un art delicat et perfectible. On sait le don de soi que c'est, et on apprecie encore plus les cadeaux d'amour recus.

On peut avoir des parents qui disent des betises, sont maladroits, envahissant, dirigistes etc, mais ce qui compte, c'est d'avoir des parents aimants, presents. Il faut leur accorder le droit a etre perfectible.

Tous les parents ne sont pas aimants et protecteurs non plus. Je connais des parents indignes de ce nom. Quand on a dans notre vie quelqu'un qui vous aime inconditionnellement, meme maladroitement, il faut s'en rejouir.

Les enfants adoptifs auraient droit a des supers-parents, meilleurs que les autres? Mais comment evaluer ca? Ils sont ou ces supers-parents?
Ils n'auraient pas le droit de faire une depression post-adoption, pas le droit de flancher face aux difficultes de leurs enfants, ados?

Je suis consciente des difficultes a venir, je me tiens informee au maximum, on est bien toutes d'accord la-dessus. Je ne pretends pas que tout ira bien, je dis juste que tout n'est pas toujours noir non plus, et si on ne pense qu'au pire, on ne fait rien dans la vie. Je veux etre optimiste pour ma cocotte et croire qu'elle sera heureuse et equilibree, meme si son chemin est long et difficile.

Il y a un cote genereux dans l'adoption aussi pour ceux qui adoptent sans probleme de fertilite. S'il n'y avait pas d'enfant en orphelinat, je n'y aurais pas pense et j'aurais fait mon 3eme. Seulement pour moi il est evident que je n'ai pas besoin de fabriquer cet enfant pour l'aimer. Mon parcours difficile de maman m'a au moins appris ca.

Pour les adoptes qui n'adoptent pas d'apres toi, il y en a qui le font, problemes de fertilite ou non, on en rencontre sur les forums. Et puis combien d'adoptes deviennent parents bio? La majorite!

C 'est quoi les bonnes raisons de faire un enfant? Les bonnes raisons d'adopter quand on a traverse toute la douleur de ne pas avoir d'enfants, les bonnes raisons d'adopter quand on pourrait faire un enfant soi-meme?

Pourquoi les parents une fois vieux et inutiles croupissent sans visites dans des maisons de retraite ou leur petit appartement?

gagatte
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 1032
Date d'inscription : 08/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  gagatte le Mer 21 Jan - 21:41

Maria on essaye de se comprendre, de se parler, memes c'est tres dur parfois, je vois aussi le mur adoptant-adopte avec beaucoup de peine, ca permet de reflechir, d'avancer.

gagatte
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 1032
Date d'inscription : 08/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  Maria le Mer 21 Jan - 23:06

Gagatte, tes réponses sont "parfaites", dignes et propres. Mais tu ne me lis pas et ne peux me comprendre car il y a effectuvement un mur entre nous ; un mur de non savoir dont je ne blâme personne mais qui existe quand même.

Super-parents pour les adoptés ? Oui, si dans "super-parents" tu entends des personnes qui ont règlés leurs propres problèmes et ne vont pas les transférer sur l'enfant déjà traumatisé. Que tu le veuilles ou non, c'est comme cela que ça se passe, parents bio ou non, mais dans le cas de l'adoption c'est encore plus grave. Je crois qu'il n'y a pas besoin de sortir de St Cyr pour comprendre cela.

Les adoptés adoptent peu ai-je dit, pas qu'ils le le fassent pas du tout. Toute personne adoptée que j'ai rencontré a dit ne pas pouvoir envisager cette possibilité. La raison raisonne en nous alors qu'on devrait être supercapable vu notre expérience, et pourtant.

Mais oui, il y a un côté généreux dans le fait d'adopter, voilà ce qui faut me dire pour que je saute au plafond de joie. Epargne moi ce discours et retourne sur point n° 1 dans mon message. Voilà comment la "générosité" peut être ressenti.

Bon, il est vrai que je fais l'avocat du diable sur ce forum car j'ai réglé mes souffrances (nevroses de la séparation, terreur de la solitude, le vide ...) et j'ai pu nommer tout dans un cadre précis et thérapeutique, c'est pour cela que j'ai une connaissance exacte et en permanente évolution de mes ressentis et que je suis capable de voir à quel point l'être humain projete sur l'autre en permanence.

Etre adopté ce n'est pas compréhensible pour ceux qui ne le sont pas car c'est un "non-état", quelque chose doit constamment être ajouté et non enlevé.

Pour faire un bon parent adoptif il est nécessaire d'avoir la connaissance véritable de l'autre; mais aussi de soi afin de ne pas faire de transfert.

Je sais que je me répète avec cette phrase, mais c'est tellement vrai :
L'amour seul ne suffit pas.
avatar
Maria
Jacasse
Jacasse

Féminin
Nombre de messages : 106
Age : 54
Localisation : Wwoofing
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  winnie1010 le Mer 21 Jan - 23:42

drunken je suis du meme avis que gagatte, et je ne te comprend pas du tout decidement maria ce que je resent dans tes discourts c'est que tu resents encorre beaucoup la blessure de l'abandon, tes parents non pas su soulagé cette blessure, mais il y a aussi beaucoup d'adopté qui sont bien, je suis encorre d'un autre coté c'est moi nous qui commencon ce mur, mais en general je comprend assé bien le parcourt des adopé.



par contre quand ti dis maria "Je m'aperçois qu'il y a des choses qui ne sont pas explicables et compréhensibles." je suis d'accord avec toi c'est des rensentis vicéral il ni a pas de mots existan a mettre dessu.
avatar
winnie1010
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 1975
Age : 44
Date d'inscription : 18/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  gagatte le Jeu 22 Jan - 1:02

Maria je crois qu'on est toutes d'accord avec ce que tu dis. Que l'amour ne suffit pas, c'est vrai et pas seulement dans le cas de l'adoption.

Les parents adoptifs ont souvent un passe difficile derriere eux, il est sur qu'ils attendent beaucoup de cet enfant tant espere, certains ont vecu la perte d'un enfant... Peut-on vraiment leur en vouloir? Oui certains sites le disent, adopte-adoptant c'est la rencontre de deux souffrances. Que faire pour changer ca? On ne peut pas imposer aux adoptants de faire une psychanalyse pour faire le deuil de leur enfant naturel! Comment est-ce possible d'ailleurs, moi je n'y crois pas trop a ce deuil.

Je fais partie d'une association de mamans en difficultes, et tous les jours je lis la souffrance des mamans. J'ai beaucoup de tendresse pour les trois parties dans cette histoire, les mamans bio, les enfants et les parents adoptifs. Et les peres qu'on oublie un peu trop aussi.

Je suis choquee aussi quand je lis une adoptante outree que sa fille adoptive fasse un caprice alors qu'elle vient d'un orphelinat ou elle avait rien, comment peut-elle faire un caprice de la ou elle vient s'indigne la mere? Quand une maman adoptive repond par la severite a la colere de son fils adopte deja grand, qui ne parle pas francais et est completement perdu. Quand des meres adoptives, fasse aux difficultes de sommeil de leur enfant ne le prenne pas contre elle dans leur lit spontanement...

Mais vraiment dans l'ensemble les futurs parents adoptifs sont ouverts, desireux de comprendre, de bien faire. Ils ont integre qu'il faut parler de l'adoption avec leur enfant, que leur enfant a un passe douloureux, fait de ruptures, qu'il faut parler de la mere de naissance avec respect, beaucoup semblent pret a aider l'enfant dans sa recherche de ses origines s'il en emet le souhait un jour. Je ne dis pas tous, mais en general c 'est ce qu'on lit aujourd'hui. Il y aura toujours des imbeciles, ca c'est partout.

Personnellement ca ne me choque pas de devoir quelque chose a ma mere. C 'est vrai elle s'est battue pour nous, elle s'est sacrifiee. Elle a ete une maman genereuse de son amour, je lui dois beaucoup. Elle ne reclame jamais rien pourtant.

On projette toujours trop sur ses enfants, bio ou adopte c'est pareil. C'est naturel. Il faut juste de temps en temps se rappeler qu'ils ne sont pas nous et ont leurs propre besoins.

Est-ce qu'on peut se mettre a la place d'un parents qui a bataille dix ans pour avoir son enfant, qui ferait tout pour lui, et quand l'enfant est la, cet enfant le rejette, refuse tout contact? Je comprends la douleur des deux cotes. Chacun attend quelque chose, sauf que ce n'est pas la meme chose.

Maria je crois vraiment qu'au fond on est d'accord. En tout cas en ayant le courage de dire ton ressenti, tu peux aider beaucoup de futurs parents. Meme si c'est dur a entendre. Tu peux nous aider a ne pas faire de grosses erreurs, on peut essayer de se comprendre quand meme, j'espere.

Enfin si tu veux encore poser des questions et parler, tu vois je suis une vraie pipelette!

winnie coucou cheers

gagatte
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 1032
Date d'inscription : 08/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  Cécile le Jeu 22 Jan - 17:50

Personnellement ca ne me choque pas de devoir quelque chose a ma mere. C 'est vrai elle s'est battue pour nous, elle s'est sacrifiee. Elle a ete une maman genereuse de son amour, je lui dois beaucoup. Elle ne reclame jamais rien pourtant.
gagette, je trouve tes interventions tout à fait intéressantes...et pour moi tu es une "adoptante éclairée".
Mais tu vois, il y aura toujours qlq chose entre Maria et moi, et toi...c'est ce que nous avons expérimentés.
Et ça, ça change tout par rapport au fait de devoir qlq chose à nos parents....

Je repasse plus tard, car plus l'temps !!!!


_________________
Cécile, adoptée...et maman de study Léa, Nathan, queen Alice, flower Juliette et Marie
avatar
Cécile
Admin

Féminin
Nombre de messages : 2012
Age : 41
Localisation : Haute Normandie
Date d'inscription : 18/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://enfantsdelacigogne.bbactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

La dette que nous avons envers nos parents

Message  Maria le Ven 23 Jan - 23:12

Tout d'abord, merci à toi Cécile. Toi et moi, nous sommes décidément sur la même fréquence de compréhension, et ce n'est pas très étonnant dans la mesure où nous nous reconnaissons dans certains vécus, et outre le fait de l'adoption qui en soi est une donnée première, nous sommes des adoptées invisibles ce qui a son lot de complications.

C'est très important de faire ressortir l'exemple de la gratitude car justement, c'est là où les choses cessent d'être compréhensibles. Comment expliquer que cette reconnaissance que Gagatte a envers sa mère, reste un poids insoulevable et incontournable pour l'enfant qui a été "sauvé"? Les ressentis font la différence, les ressentis ne sont pas rationnels et ne peuvent pas être "expliqués". Le processus est très compliqué et nécessite une grande connaissance de la part des adoptants afin de ne pas ajouter un poids supplémentaire à la dette.

Ce que je me tue à essayer de faire comprendre aux adoptants c'est que des choses normalement compréhensibles (comme la reconnaissance d'une acte donnée) ne le sont pas pour un enfant à qui on a enlevé l'essentiel : la ré-union avec sa mère à l'extérieur de son corps.
S'ajoutent la déchirure de cette fusion, la perte à jamais d'une partie de soi, la sensation d'un vide, d'une quête, les cris incessants de l'enfant intérieur qui appelle quelqu'un qui ne viendra jamais. Nous devons vivre avec cela, quelque soit le chemin emprunté, ce sera à plus ou moins fortes doses mais nous gardons une fragilité éternelle. Pour cela, j'aurais aimé avoir des "super-parents" qui auraient eu le savoir de cette situation particulière en vue d'anticiper.

Vous ne comprenez toujours pas ? Eh bien, nous devons pas nous comprendre.
avatar
Maria
Jacasse
Jacasse

Féminin
Nombre de messages : 106
Age : 54
Localisation : Wwoofing
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  winnie1010 le Sam 24 Jan - 13:26

oh mais si je comprend bien, ce que tu cris maria, c'estun peut pour sa que ce forum existe aussi, la vie n'est pas toute rose enfants bio enfants adopté, sa reste des enfants et nous des parents nous connetons tous des eurreures, car c'est en faisant des eurres aussi que nous aprenons a etre des parents, un enfant adopté a une valise suplémentaire qu'un enfant bio les adoptans de nos jours en sont consient enfin j'espere et doivent etre plus que des parents bio pour cette particuliarité mais il ni a pas de mode d'emploie pour parent bio ou adopté car devant nous un enfant, il ni en existe qu'un modèle c'est le notre et pour le debut d'un bon equilibre je mettrait comme ingrédient.

aimer, pour qu'il puisse a son tour etre aimé.

il existe 7 besoins fondamenteaux au developement de l'enfant mais celui ci est en premier efin pour moi geek
avatar
winnie1010
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 1975
Age : 44
Date d'inscription : 18/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  gagatte le Sam 24 Jan - 14:04

Comme winnie je peux te dire qu'on entend tres bien votre douleur!

Si tu veux je te reponds Maria. Il faudra juste que je trouve le temps et l'energie car ton message appelle beaucoup de commentaires et de questions.

gagatte
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 1032
Date d'inscription : 08/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  gagatte le Sam 24 Jan - 17:34

De tres belles choses, tres dures aussi... la :

http://www.negrelli.fr/p11_ma_derniere_realisation.html

Regardez l'extrait 3, je n'arrive meme pas a mettre des mots, quel gachis!

Qu'est-ce qu'on peut y faire?

A un moment la realisatrice dit qu'il n'y a que des victimes dans cette histoire, oui... Que de douleur!

Je suis tres triste et decouragee. Je voulais te parler Maria de ce que je ressentais deja, a savoir que parfois il y a une colere contre les parents adoptifs qui est en realite une colere contre le fait d'avoir ete abandonne.
S'il n'y avait pas d'adoption, il n'y aurait pas d'abandon, si on n'etait pas venu m'adopter, ma mere serait peut-etre revenue me chercher et on serait heureuses.

gagatte
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 1032
Date d'inscription : 08/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une erreur de plus...

Message  Maria le Sam 24 Jan - 20:33

gagatte a écrit: Je voulais te parler Maria de ce que je ressentais deja, a savoir que parfois il y a une colere contre les parents adoptifs qui est en realite une colere contre le fait d'avoir ete abandonne.
S'il n'y avait pas d'adoption, il n'y aurait pas d'abandon, si on n'etait pas venu m'adopter, ma mere serait peut-etre revenue me chercher et on serait heureuses.

C'est une théorie séduisante afin de déculpabiliser des familles adoptives "en échéc", mais cela se passe pas comme cela. Le processus entre la prise de conscience des conséquences de l'abandon et un statut de vie pleine est très long, long d'une vie parfois. Et la plupart n'arrivent jamais à vivre pleinement car ils ne déclenchent pas le processus.

J'adore ce qui est dit dans l'extrait n° 3, que l'on pense en tant qu'edoptant arriver en sauveur, en étant la solution, en faisant cet acte de bienfaisance etc et que finalement cela ne fonctionne pas comme cela dans la réalité. Prenez en bonne note. Ce n'est pas un conte de fée, inutile d'attribuer le premier rôle à l'enfant parfait, il vous decevra toujours.

Mais les adoptés ne mettent pas non plus la faute de leur condition sur le dos des parents ad. Seulement, on aurait aimé un peu plus de savoir faire et surtout que leurs propres traumatismes soient réglés avant de nous accuillir.

Alors, soyez certains de ne pas vous servir de "votre" enfant pour vous guérir.
avatar
Maria
Jacasse
Jacasse

Féminin
Nombre de messages : 106
Age : 54
Localisation : Wwoofing
Date d'inscription : 04/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  lapetitelili972 le Sam 24 Jan - 21:51

j'ai lu toutes vos interventions et je dois dire que plein de choses me viennent en tete pour vous répondre mais il me faut un peu de temps pour y répondre
avatar
lapetitelili972
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 13/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  Cécile le Mar 27 Jan - 17:05

Pareil pour moi , je viens de visionner la bande annonce, mais Juliette me crie qu'elle a faim !!!!!!! geek Bon, donc je repasse !!!!!!!

_________________
Cécile, adoptée...et maman de study Léa, Nathan, queen Alice, flower Juliette et Marie
avatar
Cécile
Admin

Féminin
Nombre de messages : 2012
Age : 41
Localisation : Haute Normandie
Date d'inscription : 18/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://enfantsdelacigogne.bbactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  Espoir65 le Mar 27 Jan - 19:11

Voici quelques exemples de raisons inconscientes d'adopter, peu importe si on est stérile ou pas :

1.Sauver quelqu’un
2.Créer la famille parfaite
3.Combler un vide émotionnel


Je suis tout a fait d'accord que ce sont les mauvaises raisons pour adopter. Ces raisons existent toujours en nous. Comme il y a des raisons tout aussi mauvaise pour faire des enfants.Si les personnes adoptees n'adoptent pas souvent, elles deviennent tres souvent parents bios a leur tour, et la aussi elles ont de mauvaises raisons latentes, et des problemes a regler avec elles-memes pour ne pas les reporter sur leur enfant.

En fait chaque parent doit faire un travail sur soi-meme, doit regler SES problemes et ne pas attendre de l'enfant de les regler.
Dans mon cas, les points 2. et le 3. m'ont fait enormement reflechir, j'ai du batailler avec moi-meme pour regler mes comptes. Aujourd'hui je pense etre assez mure pour etre parent adoptante, parent a petit plus, avec mes forces et mes faiblesses mais en connaissance de cause..

Mais ce qui me perturbe dans notre discussion ce n'est pas l'adoption mais l'abandon. Et la on ne peut pas changer la donne. On aura beau critiquer le parent adoptif il ne pourra jamais changer cet etat de fait.
En fait adopter c'est confirmer l'abandon. Il n'y a plus de retour possible. Qu'attend-on de nous parents adoptifs a ce sujet??
avatar
Espoir65
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 2440
Localisation : Athenes, Grece
Date d'inscription : 20/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  Cécile le Mar 27 Jan - 19:40

Créer la famille parfaite sans doute...pour moi par ex, avoir un 4e enfant, c'était la famille nombreuse
Mais ce n'est pas un projet que j'ai construit de longue date, au contraire, avec le temps, les enfants présents (Léa et Nathan) et surtout d'être enfin avec l'homme de ma vie m'ont conduit à devenir maman de famille nombreuse.

Mais les projections existent toujours je pense que c'est dur d'y couper si j'ose dire, ce serait se couper de soi même.
Par ex. il est probable que dans cette bulle que je ressens encore avec Juliette puisqu'elle a 4 mois et demi, on est encore dans cette fusion elle et moi...d'une certaine façon, en ayant autant d'enfants, peut être que j'ai voulu créer du moins recréer cette bulle originelle, dont j'ai été extraite un peu sèchement à mon goût....

Pour autant, il m'est arrivé de regarder Juliette attentivement, de me dire qu'à son âge, ben j'avais pas de maman.
ça ne m'a pas rendu triste ni amère, mais simplement je me suis sentie heureuse pour elle, qu'elle ait ce que moi je n'ai pas eu.
Cela vaut pour chacun de mes enfants : j'incarne ce que je n'ai pas eu moi-même, car je ne me sens pas uniquement leur mère "biologique" - je ne me contente pas de les avoir portés, je les aime, et je m'inscris dans leur présent, je les éduque.

La difficulté résiderait dans le fait de ne jamais vouloir me séparer d'eux, afin de ne jamais les extraire de notre bulle originelle.
Mais Léa qui a fait de moi une maman a su faire en sorte par sa personnalité indépendante, vive, et indocile...ainsi j'ai pu m'ajuster. C'est une notion très importante dans la parentalité, cette idée de réajustement permanent.
Sauf que moi, qui suis forcément "la légitime", je ne crains pas qu'on me prenne mes enfants, qu'ils disparaissent, il n'y a rien entre eux et moi..d'une certaine façon c'est plus facile.
Les adoptants eux, ont à faire avec cette peur...
Cette peur d'être remplacés - pourtant d'une certaine façon, ceux sont eux qui sont les "remplaçants", c'est probablement pour ça qu'ils craignent pour leur place, ils savent que ce lien au départ n'est pas "naturel", tangible, ils ont besoin de concret, de trace écrite, de donner un prénom à l'enfant etc. Toutes ces choses pas forcément pour "marquer leur territoire" comme j'ai pu le penser, mais bien pour conjurer leur peur.

Ma mère me disait "j'avais peur qu'on vienne te prendre".

ça, c'était pour rebondir sur le post d'espoir..

Ce que je me tue à essayer de faire comprendre aux adoptants c'est que des choses normalement compréhensibles (comme la reconnaissance d'une acte donnée) ne le sont pas pour un enfant à qui on a enlevé l'essentiel : la ré-union avec sa mère à l'extérieur de son corps.
S'ajoutent la déchirure de cette fusion, la perte à jamais d'une partie de soi, la sensation d'un vide, d'une quête, les cris incessants de l'enfant intérieur qui appelle quelqu'un qui ne viendra jamais. Nous devons vivre avec cela, quelque soit le chemin emprunté, ce sera à plus ou moins fortes doses mais nous gardons une fragilité éternelle. Pour cela, j'aurais aimé avoir des "super-parents" qui auraient eu le savoir de cette situation particulière en vue d'anticiper.
Je ne suis pas sûre qu'on puisse vraiment le comprendre qd on ne l'a pas expérimenté du tout...ça reste une représentation intellectuelle, avec ses limites.
J'ajoute que ce que tu décris, je le vis tout particulièrement en ce moment, car Juliette me renvoie en écho mon histoire à ma mère....

C'est d'ailleurs très difficile d'admettre cette fragilité éternelle, j'ai mis du temps à accepter la fragilité, il en faudra au moins autant pour que j'accepte son côté "éternel", car ça donne l'impression que c'est une lutte permanente avec soi.
En réalité non, il y a bien eu toute une période où je naviguais dans une eau calme, la mer était une vaste étendue bleue, tellement paisible...
Donc, oui c'est possible...

Etre un super-parent, ça n'existe pas...c'est clair...mais on peut essayer de n'être pas mauvais, et de se remettre en question, même si ça nous bouleverse, ainsi que ce en quoi on croyait au départ.
Mais parfois on s'aime plus soi-même ou du moins son petit confort intérieur, sécurisant, alors on persiste...

Quant à la colère, elle masque souvent le chagrin, c'est souvent une façade, bien plus facile à montrer...

_________________
Cécile, adoptée...et maman de study Léa, Nathan, queen Alice, flower Juliette et Marie
avatar
Cécile
Admin

Féminin
Nombre de messages : 2012
Age : 41
Localisation : Haute Normandie
Date d'inscription : 18/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://enfantsdelacigogne.bbactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  gagatte le Mar 27 Jan - 19:54

Espoir65 a écrit:[i]En fait adopter c'est confirmer l'abandon. Il n'y a plus de retour possible. Qu'attend-on de nous parents adoptifs a ce sujet??

Je suis d'accord avec ce que tu as ecrit, sauf ce passage. Il n'y a plus de retour possible que l'enfant soit adopte ou pas. La cassure est faite, le mal est fait, la fameuse "blessure primitive".

S'il n'y avait pas adoption, il y aurait vie en famille d'accueil, en foyer, ou en orphelinat selon l'endroit du monde.

S'il n'y avait pas adoption, la mere bio ne viendrait pas chercher son enfant.

gagatte
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 1032
Date d'inscription : 08/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  gagatte le Mar 27 Jan - 20:17

Cecile, merci pour ton message plein d'empathie pour toutes les parties. Je pense que la serenite et la paix viennent de la, apres une periode de colere necessaire.

Cecile et espoir, vouloir un enfant pour construire sa famille parfaite et combler un vide emotionnel, je ne vois pas comment y couper. L'enfant nait d'un desir (desir-> reve famille parfaite-> besoin de combler un manque, on y est!).

Personnellement je ne me suis pas sentie mere parce que j'avais porte mes enfants, j'ai trouve l'echange limite pendant la grossesse, je n'avais qu'une hate les deux fois, accoucher et rencontrer mon bebe! Je trouve que la fusion est dans le regard, je me sens en fusion avec mes bebes quand on se regarde.

A la naissance de ma fille, mon premier enfant, je me suis posee mille fois la question, qu'est-ce qui fait que je suis sa mere, et pas n'importe qui qui viendrait et s'en occuperait mieux que moi? Je trouvais que l'avoir porte ne me donnait aucun droit, aucun avantage (j'etais completement demunie face a ses pleurs...).

Etre mere je pense c 'est avoir un projet, un desir d'enfant, des reves pour un enfant et apres comme dit Cecile : "je les aime, et je m'inscris dans leur présent, je les éduque."

J'ai resolu ma question quand je me suis dit : "je suis sa mere car personne au monde ne l'aime plus que moi". Et ca personne ne peut vous l'enlever, c'est pour ca que je ne suis jamais jalouse de mes enfants, de leurs attachements, de leurs joies sans moi, de leur prise d'independance petit a petit. Et que la famille bio ne sera vecue jamais une menace.

C 'est gratuit, ca ne depend pas d'eux, personne ne me prendra jamais ca.

Cecile ton message m'a vraiment touche et donne la peche.
"Les adoptants eux, ont à faire avec cette peur...
Cette peur d'être remplacés - pourtant d'une certaine façon, ceux sont eux qui sont les "remplaçants", c'est probablement pour ça qu'ils craignent pour leur place, ils savent que ce lien au départ n'est pas "naturel", tangible, ils ont besoin de concret, de trace écrite, de donner un prénom à l'enfant etc. Toutes ces choses pas forcément pour "marquer leur territoire" comme j'ai pu le penser, mais bien pour conjurer leur peur.
" Si tous les enfants adoptes arrivaient a cette comprehension, les relations adoptes-adoptants seraient plus simples.

Pour finir, trouvez-moi un parent qui ne trouve pas son enfant ingrat, pas assez de coups de fil, de visites... Trouvez-moi un enfant qui ne juge pas ses parents avec severite lui reprochant ci ou ca. Ce n'est pas une question d'adoption. Alors que les adoptes se rebellent, envoient bouler leurs parents pour grandir, leur reprochent tout un tas de choses, ca montre bien que ler crise identitaires, la construction de leur personnalite se fait par rapport a leur parents adoptifs, qu'ils sont dans une vraie relation parent-enfant. Je trouve cela tres positif.

Tous les parents sont confrontes a l'acception de leur enfant reel par rapport a leur enfant reve. Il faut rever cet enfant, c'est normal, toute femme enceinte fait ses plans sur la comete, ca fait partie du "devenir mere" Les meres adoptives ne font pas differemment finalement.

gagatte
Hors catégorie !
Hors catégorie !

Nombre de messages : 1032
Date d'inscription : 08/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de psychologue (pour agrément), votre avis !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum